Qu’est-ce que l’altruisme ?

Vous êtes-vous demandé ce qu’était réellement l’altruisme et si vous étiez réellement altruiste? Je me suis posé cette question à force de collecter, lire et entendre le récit et les preuves de catastrophes, maladies et injustices humaines. La conscience nous commande, à des niveaux variés de nous sentir concernés et même affectés par ces cataclysmes. Mais soyons sérieux, il y a un fossé entre l’idée et l’action. Les personnes engagées dans des causes ne le sont-elles pas toutes pour des raisons personnelles? Touchées elle-même ou par le biais d’un proche. Elles ne seraient donc pas altruistes mais égoïstes? Puisqu’elles soignent leur maux au travers d’un engagement collectif. Quand nous voyons une inondation massive dans un pays lointain nous sommes absolument effarés mais nous sommes capables de l’oublier dès le lendemain. Les français donnent beaucoup paraît-il. Est-ce pour des raisons fiscales? Pour soulager leur conscience annuellement ou est-ce un engagement résolu et sincère? Faites vos statistiques! Quand j’ai un paquet de gâteaux, je n’en donne pas plus de la moitié. Ou commence donc l’altruisme et ou finit l’égoïsme? Quelle proportion de sa fortune un milliardaire doit-il donner? Combien de temps doit-on consacrer à un ami dans la détresse? Et à un inconnu? Ces questions sont insolubles à mon avis. Toute bonté cache une intention ou un désespoir. Tout comme l’humour. Peut-être que l’altruisme, le vrai, n’est que total et irréversible. Quelques personnalités célèbres l’ont illustré par leur abnégation totale, connue et reconnue. Gandhi, Mère Thérésa, Mandela, ont voué leur vie à leur cause. Cela ne signifie pas qu’il étaient dénués de fierté ou d’amour propre mais leurs biographies semble indiquer que l’égoïsme devait occuper moins de 10% de leur vie. N’y a t-il que ces exemples extrêmes qui soient authentiquement altruistes? Si je donne de l’argent ou de la nourriture à quelqu’un qui en a besoin, j’avoue que cela me procure un sentiment de bonne action et de fierté. Je n’appellerais pas ça pour autant de l’altruisme. Du coup, je dirais que l’altruisme n’existe que s’il est total et absolu. Il est une vocation, un chemin de vie, un destin, ou il n’est pas. Comme disent les américains : What’s your take on this? Qu’en pensez-vous?

Publicités

COMMENTER

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s